Donald Trump s'était déjà fait remarquer pour ses quelques erreurs de géographie. Cette fois, c'est son équipe de communication qui a zappé la vérification sur Google Maps.

En juin 2016, le président américain avait qualifié la Belgique de "très belle ville". Une erreur de taille que de nombreux Belges ont pris à la rigolade. Les habitants de San Jose et San Francisco ont également fait les frais de ce petit manque de culture, le président ayant confondu les deux villes.

C'est dorénavant les Corses qui sont victimes d'une réappropriation géographique. Sur le compte Facebook de Donald Trump, on peut en effet voir une carte résumant les arrêts du Président. Arabie Saoudite, Israël, Cisjordanie, Vatican, Bruxelles, Sicile... Les différents arrêts sont bien définis sur une carte... ou presque. A cela près que les infographistes ont élargi les frontières de l'Italie jusqu'à la Corse (intégrant par la même occasion le Vatican au pays méditerranéen).

Une erreur/publication qui est d'ailleurs toujours visible sur Facebook...