On pensait pourtant avoir mis nos deux pieds en plein hiver. Mais c’était sans compter sur l’apport énergétique du top Alessandra Ambrosio.

La Brésilienne pourrait porter à elle seule tout le poids du réchauffement climatique tant elle parvient, en un ou deux clichés, à faire grimper de manière alarmante le thermomètre. Heureusement qu’un objet se met toujours en travers de la trajectoire du photographe pour éviter de tout dévoiler…

Alessandra Ambrosio
© D.R.