Entre drogues, insultes et humiliations, une ancienne playmate déballe tout sur Hugh Hefner à la Playboy Mansion.

Dans son livre choc, intitulé Down the Rabbit Hole (tout un programme !), Holly Madison dépeint l’envers du décor. Cette maîtresse officielle du fondateur de Playboy a tout d’abord été draguée via de la drogue : "Dans les années 70, on appelait celles-ci (Quaalude, NdlR) les ouvreuses de cuisses…", lui dit-il. Grande classe. Elle décrit aussi une maison où "les tapis étaient jaunes, à force d’être trempés par l’urine des chiens et chaque chambre grouillait de lubrifiants et kleenex". 

Hef lui aurait aussi craché au visage lorsqu’elle lui a montré sa nouvelle coupe de cheveux : "Tu fais vieille, dure et vraiment cheap." Une insulte qui aura eu raison de sa fuite, même si Hugh Hefner lui proposa de lui laisser 3 millions sur son testament. Quand le glamour rime avec amour, ou pas !