Selon la compagnie aérienne, c'est le comportement de la passagère qui lui a valu l'expulsion de l'avion, moins que la tenue qu'elle portait initialement

Harriet Osborne, 31 ans, mère de deux enfants, se souviendra longtemps de son dernier vol depuis Malaga vers le Royaume-Uni, où elle réside.

Une fois à bord de l'appareil, Harriet, qui portait une tenue légère (un haut en dentelle révélateur, au décolleté plongeant, sans soutien-gorge - mais avec des cache-tétons), a, dans un premier temps, été priée par le personnel de bord de porter une tenue plus appropriée.

 

Bien qu'interloquée, la dame s'est exécutée, en endossant le pull de son compagnon. Selon Harriet, cela n'aurait toutefois pas suffi : “L’équipage était épouvantable, je me suis sentie mal. Cette hôtesse de l’air m’a affichée devant l’ensemble des passagers de l'avion et m’a dit que je n’étais pas autorisée à rester en portant ce haut. Après, je m’étais couverte mais cela n’a rien changé. On m’a escortée hors de l’avion. J’étais choquée. C’était tellement sexiste”. 

Pour Easyjet, le son de cloche est tout autre. La compagnie aérienne, contactée par The Sun, atteste que si Harriet a été évacuée du vol, c'est en raison de son comportement inadapté vis-à-vis du personnel de cabine, et non à cause de sa tenue initiale. “Une hôtesse a demandé poliment à la passagère de porter un haut supplémentaire durant le vol. Elle a accepté avant d’ensuite se comporter de manière inadaptée envers un membre de notre équipage. Notre politique est très claire, nous ne tolérons aucun comportement abusif ou menaçant envers notre personnel”, ont précisé les représentants d’Easyjet.

C'est finalement à l'aéroport de Malaga qu'Harriet a passé la nuit. Avant de prendre un autre vol, le lendemain. L'histoire ne précise pas dans quelle tenue.