Depuis que Kim est en silence radio suite à son agression parisienne, ses successeurs se bousculent toutes derrière elle.

La surexposition sur les réseaux sociaux étant plus que probablement à l’origine du vol de ses bijoux, Kim Kardashian a quitté la toile depuis lors et a même interrompu le tournage de sa téléréalité pour une durée indéterminée. Mais qui pour la succéder du coup ? Entre les sœurs Hadid (Bella et Gigi) ou encore sa propre demi-sœur (Kylie Jenner), celle qui semble être en bonne position pour la remplacer n’est autre que celle que l’on surnomme la Kim Kardashian Russe , Anastasiya Kvitko.

© REPORTERS
Anastasiya Kvitko

Même si elle "n’aime pas être comparée à Kim Kardashian, qui est bien derrière elle, quand il s’agit de beaux fessiers", déclarait-elle récemment au Daily Mail. À seulement 22 ans et son tour de hanches de 105 centimètres, la plantureuse jeune femme n’a pourtant rien à envier à la femme de Kanye West. Anastasiya Kvitko affirme même être 100 % naturelle et nie un quelconque recours à la chirurgie esthétique. Seul bémol : ses "seulement" 4,4 millions d’abonnés sur Instagram, contre les 85 pour Kim.

© REPORTERS
Gigi et Bella Hadid

Quant à Kylie Jenner , elle est non seulement connue pour être la demi-soeur de Kim mais aussi et déjà pour ses polémiques. En couple avec le rappeur Tyga, la jeune fille de 19 ans a déjà eu recours aux injections de botox dans les lèvres, possède un fessier rebondi et des photos toujours plus sexy sur les réseaux sociaux. En sachant que Kim s’était inspiré de Paris Hilton, tout porte à croire que l’élève pourrait bien ici dépasser la maître… Kylie totalisant déjà plus de 79 millions de followers.

© REPORTERS
Kylie Jenner

Enfin, les sœurs Hadid. L’une (Gigi, 21 ans, et plus de 25 millions followers) n’est autre que la petite amie de Zayn Malik, ex-membre des One Direction et s’est déjà fait un prénom sur les podiums des Fashion Week avec son corps de rêve. Quant à sa cadette d’un an, Bella (8 millions followers), elle s’était fait remarquer sur le tapis rouge du dernier Festival de Cannes et depuis, on ne parle plus que d’elle et de sa silhouette de magazine.

Ces filles manquent juste d’un gros buzz (pour rappel, Kim avait produit et vendu sa sex-tape) pour faire exploser leur cote de popularité dans le milieu des (po) potins.