Sexy Après avoir combattu l'Etat islamique dans les rangs des troupes kurdes, Joana Palani est revenue dans le pays où elle vit, le Danemark.

La jeune et plantureuse femme de 23 ans craint désormais des représailles de la part des combattants islamistes. "Daesh veut me capturer pour me transformer en esclave sexuelle", a-t-elle déclaré à nos confrères du Daily Mail.

En Syrie, Joana Palani a suivi une formation pour devenir sniper. "Je suis un sniper. J'aime utiliser mon cerveau et mon corps lors d'une mission. Vous devez être très patiente, très calme. Il faut pouvoir se concentrer."

A cause de son implication directe dans ce conflit, la femme d'origine kurde a enfreint les lois du Danemark, qui interdit à ses citoyens d'aller combattre dans le pays du Moyen-Orient. Elle risque deux ans de prison. "Je suis vue comme une terroriste dans mon propre pays. J'ai tout perdu. Je suis désolée d'avoir enfreint les lois mais je n'avais pas le choix. Je ne veux pas que l'EI traitre les Européens comme ils l'ont fait avec le Kurdes. Je vis dans l'un des meilleurs pays dans le monde mais je ne fais plus confiance à personne. C'est très difficile pour moi. Il y a beaucoup de gens qui sont contre moi à Copenhague, certains qui appartiennent à Daesh. Et c'est difficile pour moi de trouver un emploi, puisque les services de renseignement ont appelé les employeurs pour les prévenir que je représente une menace pour la sécurité nationale."

© Printscreen