Riley Summer, ancienne enseignante résidant à Los Angeles, a fait ses premiers pas sur Instagram après avoir perdu son emploi durant la pandémie. Il faut dire qu'elle ne laisse pas la plateforme indifférente puisqu'elle a engendré en quelques mois 1,2 million de followers. " Je suis très récente sur les réseaux sociaux mais j’aime vraiment ça. J’apprécie particulièrement les opportunités que cela me donne d’être sexy et funny, tout en gardant une sorte de barrière ou de frontière, entre mes followers et moi. Cela a renforcé ma confiance."

Le motif de son succès ? Une poignée de photos sexy. En quête de revenus, elle s'est rapidement calquée aux codes du "modeling" pour se mettre constamment en valeur à travers des clichés suggestifs: "j'ai perdu mon emploi, ce qui a conduit à ouvrir des portes auxquelles je ne m'attendais pas", explique-t-elle. Une réorientation professionnelle atypique qui ne la laisse pas indifférente: "Je ressens une poussée d’adrénaline chaque fois que je poste une photo coquine".

Son corps au centre de l'attention

Tel est son secret ! Savoir jouer de ses atouts et oser les mettre en scène. Chose plutôt réussie puisque admirateurs et prétendants se bousculent pour elle. Si la jeune fille ne reçoit pas des demandes en mariage chaque jour, ce sont des poèmes qu'elle retrouve sur chacune de ses photos, de la part d'un mystérieux abonné. "C’est gentil et ça me fait rire" dit-elle.


La croissance fulgurante de ses revenus

La pandémie du Covid-19 ayant entravé sa carrière d'institutrice, Riley Summer s'est vue contrainte de trouver une autre source de revenu.

S'agit-il de chance ou de détermination ? Quoi qu'il en soit, son destin lui réservait une autre vocation, aussi prometteuse que fructueuse, car son activité sur les réseaux-sociaux engendre aujourd'hui quelques 6.000€ par semaine. La jeune "Instagrameuse" est donc passée de 30.000€ par an (soit 625€ par semaine) à la modique somme de 6.000€ par semaine.