Corimexo, une société bolivienne spécialisée dans la vente de meubles, est au coeur d'une polémique à cause d'une publicité jugée sexiste et macho.

La firme est sous le feu des critiques depuis la diffusion d'une publicité très osée. Dans le clip vidéo de près de quatre minutes, l'on voit une jeune femme, parfois complètement nue, prendre des positions lascives pour vanter les mérites des canapés et fauteuils de la marque.

La marque Corimexo a reçu une volée de bois vert pour cette nouvelle campagne jugée "sexiste" et "macho". Selon le journal anglais The Sun, un groupe féministe a même intenté une action en justice à l'encontre de cette campagne de promotion. Il faut dire que la firme bolivienne n'en serait pas à son coup d'essai en la matière.

La publicité a depuis lors été censurée en Bolivie. La marque a également retiré la vidéo de son compte Facebook.

En attendant, la société d'ameublement a bénéficié d'un coup de projecteur inespéré. C'est le cas aussi de Stephanie Herela, le modèle qui apparaît dans la vidéo. Certains médias avancent en effet que, suite à cette publicité, la jeune femme a signé un contrat lui rapportant entre 15 et 20.000 $ avec une autre entreprise. Une affirmation que l'entreprise en question a depuis lors démentie.