Les déhanchés de la jeune Portoricaine dans le clip de l’été ne laissent pas indifférent.

La star des tubes de l’été, de tous les étés, c’est lui : Despacito . Tel un rouleau compresseur, la chanson de Luis Fonsi et Daddy Yankee a battu tous les records. Celui du titre le plus streamé de l’histoire avec plus de 4,6 milliards d’écoutes. Merci Justin Bieber parce que c’est la version remixée avec le Canadien en featuring qui a cartonné, l’original, sorti en janvier, ayant préparé le chemin. Le comble étant que Despacito , qui signifie "tout doucement" en espagnol, a détrôné Sorry (4,4 milliards d’écoutes), le titre de Justin Bieber qui détenait jusqu’ici le record en streaming.

Autre record battu par la ritournelle latino qui a agité l‘été, celui du nombre de vues sur YouTube. Avec largement plus de 3 milliards de vues, le tube latino a littéralement écrasé les 2,2 "misérables" milliards de vues du Gangnam Style de Psy.

Bingo pour les interprètes de la chanson. Bingo aussi pour la magnifique créature que l’on peut voir se déhancher dans le clip qui accompagne le titre. Elle s’offre une visibilité et une notoriété à nulle autre pareille.

Pourtant, Zuleyka Rivera - c’est son nom - n’est pas une inconnue. Cette jeune Portoricaine de 30 ans, mannequin depuis l’adolescence, a été sacrée Miss Univers en 2006, à Los Angeles.

Après avoir coiffé la couronne de beauté, elle est aussi devenue une actrice immensément connue. Pas chez nous mais aux Amériques. Repérée par une importante société de production latino-américaine alors qu’elle suivait des cours à la New York Film Academy, la jeune femme a décroché ses premiers rôles avant de devenir présentatrice et finalement d’hériter d’un programme à son nom. Un tremplin idéal qui lui a permis de lancer ses propres lignes de vêtements et de parfum.

Tout roule donc pour Zuleyka Rivera qui élève seule son petit garçon de 5 ans. Parce que oui, la belle est célibataire !