Quand on vit pour le but, même celui qui compte le moins, compte le plus !

Malgré ses statistiques hallucinantes (54 buts depuis le début de la saison) et sa science de la finition, Cristiano Ronaldo fête même ses buts les moins importants. Pourtant, nous pourrions logiquement penser qu'à force de marquer, la star portugaise n'a plus besoin de fêter ses buts à l'entraînement. Cela ne l'empêche pas de rugir de plaisir après une tête plongeante sur un petit ballon bien senti de Carvajal.

Quand on aime le but et qu'on l'a dans le sang, tous deviennent importants.