Sports Transféré cet été à Liverpool après un retour raté en Lombardie, Mario Balotelli a la fâcheuse manie de faire parler de ses frasques hors du terrain plus souvent que de ses prestations sur le rectangle vert. 

Pour le plus grand plaisir des tabloïds d'outre-Manche, le bouillant italien défraie une fois de plus la chronique suite au partage d'une photo sur son compte Instagram.

On y voit SuperMario (surnom du joueur), présenté comme symbole de la lutte contre le racisme. Ce sont surtout les deux phrases ajoutées en fin de ce texte "Be like Mario" ( "Sois comme Mario") qui choquent : "Saute comme un noir, et attrape des pièces comme un juif." Directement, le réseau social s'est soulevé contre le partage de Balotelli.

© Printscreen Twitter


Et le buteur italien est du genre sanguin. C'est sur Twitter qu'il a répliqué : "Ma mère est juive, donc taisez-vous s'il vous plait." Pas de quoi diminuer la colère de ceux qui lui reprochaient d'utiliser une copie ratée de la désormais célèbre "excuse de l'ami noir". 



Ce sont finalement des excuses qui sont apparues sur le compte Twitter de l'attaquant des Reds quelques heures plus tard. "Je m'excuse si j'ai offensé quelqu'un. Le but de ce post était d'être anti-raciste avec humour. Je comprends à présent qu'hors contexte, ils puissent être interprétés de manière totalement contraire."



Pas sûr que cela suffira à calmer les critiques les plus virulentes déjà entendues à l'encontre du fantasque Italien. Certains réclament déjà plusieurs mois de suspension...