Léonard Trierweiler, fils de Valérie Trierweiler, a adressé un tweet rempli d'humour à Penelope Fillon juste avant que son époux se présente devant les journalistes ce lundi à 16h.

Ce rendez-vous avec les presse et les Français était l'occasion pour le candidat à la Présidentielle de s'expliquer sur le Penelope Gate. Un moment qui n'a pas été choisi par hasard par le jeune homme de 19 ans, apprenti cuisinier.

Concernant le tweet en question, les mots qu'il contient n'ont pas non plus été choisis au hasard, au contraire. "Courage à Penelope, qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés de son mari depuis tant d'années dans un engagement désintéressé", a écrit le jeune homme sur le réseau social.


Ce message adressé à l'épouse de François Fillon est rempli d'humour parce qu'il fait directement référence à celui de sa mère, adressé en 2012 à Olivier Falorni, à l'époque adversaire de Ségolène Royal aux législatives. Celle-ci s'était réjouie du soutien qu'elle avait reçu de la part du chef de l'Etat. Ce tweet était devenu célèbre car il avait parfaitement bouclé l'Exécutif et la majorité. 

"g
© capture écran Twitter

Un peu plus tard, l'ancienne première dame de France avait déclaré qu'elle regrettait ce tweet et qu'à l'avenir, elle tournerait "sept fois son pouce avant de tweeter".

Le message du fils de Valérie Trierweiler fait donc sourire aujourd'hui en faisant référence au tweet le plus connu de l'ancienne compagne de François Hollande, surtout avec le #OuPresque qui suit la phrase. Le jeune homme a déjà tout compris de l'utilisation de Twitter. Son tweet a déjà été "liké" près de 800 fois "retweeté" plus de 600 fois en deux jours.