VIP

Depuis 2017, CopyComicVidéos dénonce le plagiat d'humoristes comme Gad Elmaleh ou Tomer Sisley. La compagne de ce dernier assure avoir trouvé l'identité des auteurs du compte Youtube. Lesquels ont démenti, tout comme Copy Comic en personne

"Non, ce n’est pas moi, CopyComic", a répondu l'humoriste Kheiron. Interrogé par Le Parisien, l’acteur de 36 ans -connu via la série Bref- n’en comprend pas l’origine. "Je ne sais pas. J’ai hâte d’en savoir plus, comme vous." Accusé par la compagne de Tomer Sisley ce dimanche sur les réseaux sociaux, l'humoriste -qui est en train de préparer son prochain film- tombe des nues.

Hier, en effet, Sandra Sisley a publié sur Instagram un message montrant une photo de Kheiron avec ce commentaire "identifié". La compagne du premier humoriste qui a fait les frais de CopyComic cite également un autre stand-upper, Baptiste Lecaplain. Dans les commentaires, elle confirme qu’elle évoque le fameux compte CopyComic qui dénonce les plagiats de Jamel Debbouze, Michaël Youn, Matthieu Madénian et même le Belge Walter. Mais, toujours selon le Parisien, Sandra Sisley n'a pas voulu s'exprimer davantage.


Quant à Baptiste Lecaplain, il a aussi tenu à démentir ces accusations et cette délation sur Twitter. En citant la chanson "L’orange du marchand", l'humoriste y est allé de sa petite vanne. "Je citerai donc #MichalKwiatkowski Noooooon ! Vous êtes fouuuuuuu ! C’est pas moiiiiiiii !"

A l'heure où Gad Elmaleh cherche, via ses avocats, à identifier qui se trouve derrière CopyComic, Sandra Sisley aurait la réponse. Et le comédien Philippe Lellouche, en ce moment au théâtre avec Gad, d'en rajouter une couche sur twitter. "Mon Dieu... Quand la délation (anonyme) vient au secours du manque de talent..., écrit le présentateur de Top Gear France. Ce sera l'histoire d'un petit humoriste qui voulait briser les carrières de ceux avec lesquels il ne pouvait pas rivaliser."


Cet après-midi, Kheiron a ensuite répondu par écrit en long et en large sur son compte Facebook suite aux accusations dont il fait l'objet. Il avoue avoir "aidé" CopyComic mais qu'il n'était pas l'homme derrière tout ça. "Je ne peux décemment pas m’approprier l’oeuvre de la personne qui a assaini l’humour français. Certes, nous étions beaucoup à le soutenir en secret, mais c’est à lui qu’il faut rendre hommage.



Et voici la réponse de Copy Comic qui s'en empressé de faire une déclaration son compte Twitter en défendant Kheiron et Baptiste Lecaplain. "Je ne suis ni Kheiron, ni B. Lecaplain. Je leur souhaite donc bon courage pour présenter leurs "preuves" tant attendues. Il y aura des bouts de ficelles, des "c'est forcément lui" & des "on m'a dit que": mais rien ne pourra prouver ce qui est faux !"

Précisant ensuite qu'il s'était mis un peu en retrait depuis l'affaire gad elmaleh mais que ces accusations l'avait "remotiver à me relancer sur certains dossiers."