Une fois n'est pas coutume, Quotidien n'a pas manqué de se moquer un peu de notre pays. Après Miss Belgique ou notre police, au tour de la fameuse Lockdown partouze dévoilée en exclusivité par la DH début de semaine.

"Une orgie qui fait la une des JT, et c’est plutôt rare"

Franchement, on est des petits joueurs. En Belgique, ils font beaucoup plus fort”, a ainsi commenté Julien Bellver, pour lancer son sujet dans la célèbre émission de Yann Barthès. Le chroniqueur comparant cette partouze avec une soirée clandestine qui s'est déroulée quelques jours plus tôt en France. “Une orgie qui fait la une des JT, et c’est plutôt rare." Son sujet, qui montrait des extraits de journaux télévisés belges (RTBF et RTL-TVi) a bien fait rire le plateau de TMC. “C’est à cause de l’homme qui a tenté de s’enfuir par la gouttière que tous les médias belges parlent de cette soirée clandestine, car il ne s’agit pas de n’importe qui”, a ajouté le chroniqueur, faisant référence au député hongrois présent sur les lieux, József Szájer. Pour rappel, le parlementaire issu du parti conservateur de Viktor Orbán reconnaît les faits et a présenté sa démission. Et Viktor Orban a réagi en personne, qualifiant ce comportement d'"inacceptable".

"Sans slip, comment pouvions-nous montrer notre carte d'identité?"

Et on referme ce dossier avec cette citation de l’organisateur de la partouze qui a refait ma journée, conclut Julien Bellver. 'Tout à coup, plein de policiers se trouvaient dans mon salon. Ils nous ont demandé nos cartes d’identité. Mais nous ne portions même pas de slip, comment pouvions-nous dès lors, montrer notre carte d’identité?’”

Bref, une histoire de jambes en l'air qui aura bien amusé l'équipe de Yann Barthès.