1. Accueil
  2. Communes
  3. Liège

Liège

Liège

Les derniers articles

D’un côté, il y a la majorité, PS-CDH; de l’autre, il y a l’opposition, composée essentiellement du MR, d’Ecolo et, depuis 2012, de “petits” partis de gauche comme le PTB et Vega… et ce depuis 30 ans déjà. Il y a 3 décennies en effet, le PS et le CDH (PSC) à l’époque, se disaient oui et, même si l’accord passé entre ces deux forces politiques semblait solide, personne n’aurait pensé qu’il serait reconduit à 4 reprises. Willy Demeyer, bourgmestre depuis 1999, entré au conseil communal de Liège 10 ans plus tôt, n’a jamais rien connu d’autre. C’est dire si le bourgmestre socialiste risque gros. Car ces “petits” partis comme nous les dénommons aujourd’hui, ont le vent en poupe et particulièrement le PTB, qui surfe sur l’affaire Publifin qui a ébranlé l’équilibre politique de toute une région, le PS (liégeois) en particulier.
La majorité PS-CDH peut toutefois se targuer, ces dernières années, d’avoir un bilan des plus “clinquant” avec un embellissement de Liège au travers de nouveaux quais, de la gare, de la passerelle La Belle Liégeoise ou encore du Théâtre de Liège et du musée Boverie. Entre autres. De quoi booster le tourisme. Et ce n’est pas fini puisque tout le monde attend le tram qui doit permettre de réhabiliter 50 hectares du territoire communal. Sans parler de l’écoquartier de Coronmeuse et du réaménagement de Bavière.
Seulement voilà, pour accomplir le “reste” du travail, pour mener à bien ce projet de ville qui prend (de plus en plus) une teinte “durable”, il va falloir obtenir au moins 25 des 49 sièges disponibles. Selon les récents sondages, la bipartite PS-CDH l'atteindrait tout juste... trop juste est-on tenté d'écrire. 
Qui dès lors pour gouverner Liège demain  ? La seule bipartite qui semble possible (probable  ?) est composée du PS et du MR de Christine Defraigne qui, dans ses positions ces derniers mois (dossier de la toxicomanie, visites domiciliaires), s’est montrée particulièrement "libérale sociale". Avec Vert Ardent, mouvement lancé par Ecolo en juin 2017 et qui rassemble déjà de nombreux citoyens ainsi que des membres du Mouvement Demain  ? Plusieurs centaines de sympathisants composent déjà ce mouvement qui se présente en effet comme une alternative de gauche qui pourrait très bien séduire un PS en perte de vitesse… Car si le PTB s’apprête sans doute à Liège à obtenir un nombre historique de sièges, il apparaît comme un partenaire très (trop) exigeant… Sans oublier Vega (coopérative Verte et à Gauche), qui compte actuellement un élu et qui a récemment reçu un soutien grandissant pour poursuivre le travail. À moins que Défi bien sûr, ne permette au MR de se hisser là où il le souhaite, depuis 30 ans déjà. Le parti d’Olivier Maingain vise à Liège au moins 3 sièges. Les jeux sont, plus que jamais, ouverts.