Le PEB surestime la consommation des bâtiments: les propriétaires en colère

Selon le certificat, la consommation théorique est jusqu'à 4 fois plus élevée que la consommation réelle.

En 2025, l’ensemble du bâti bruxellois devra avoir fait l’objet d’un certificat PEB.
Le SNPC dénonce une estimation fantaisiste de la consommation des bâtiments. ©Bauweraerts D
La certification PEB n'en finit plus de subir les critiques. Alors qu'elle diffère d'une région à l'autre et que l'indexation des loyers des logements considérés comme des "passoires énergétiques" a été limité ou interdit en Wallonie et à Bruxelles, c'est une fois de plus...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité