Les derniers trucs pour payer un peu moins d’impôts

Il reste encore quelques jours pour faire le plein de certaines réductions.

Patrick Dath-Delcambe
Déclaration fiscale / impôts / contributions
Déclaration fiscale / impôts / contributions ©Demoulin Bernard

Il n’est plus vraiment temps de tergiverser si vous voulez encore faire le plein d’avantages fiscaux dans le cadre de vos revenus 2013 : dans deux petites semaines, il sera, déjà, trop tard.

Épargne-pension

Banquiers et assureurs vous le rappellent depuis quelques semaines : pensez à souscrire ou à alimenter votre épargne-pension. Pour l’année 2013, vous pouvez verser jusqu’à 940 euros. Rien ne vous oblige donc à placer la barre aussi haut, que ce soit cette année ou en 2014. L’intérêt, c’est bien entendu de récupérer 30 % de la somme versée, et ce, via votre déclaration de mai-juin 2014.

Si vous n’avez pas encore d’épargne-pension, vous avez le choix entre les fonds (produits bancaires, plus ou moins exposés aux actions) et les produits d’assurance (capital garanti, mais rendements faiblards).

Épargne à long terme

Là, vous ne pourrez pas faire grand-chose si vous remboursez un crédit hypothécaire. Le crédit en lui-même mais aussi l’assurance solde restant dû suffiront à remplir l’enveloppe de 2.260 euros prévue dans le cadre de votre déclaration fiscale.

Si vous n’êtes pas encore propriétaire ou si vous faites partie des personnes ayant terminé de rembourser un tel crédit, vous pouvez alors souscrire un produit d’assurance, pour un montant maximum de 2.260 euros (revenus 2013). Vous pouvez verser moins. Quoi qu’il en soit, vous récupérerez 30 % du montant du versement.

La réduction d’impôts est le gros intérêt de cette formule, dont le rendement hors coup de pouce fiscal est faible en ces temps de taux bas.

Titres-services

Il y a à nouveau une bonne raison, comme fin 2012, de commander des titres-services que vous n’utiliserez sans doute pas avant le mois d’avril.

D’une part, votre commande du mois de décembre sera intégrée dans votre déclaration de mai-juin 2014 : vous récupérerez plus vite la réduction fiscale de 30 % alors qu’il faudra patienter jusqu’à la mi-2015 pour une commande passée en janvier 2014.

Surtout, le prix unitaire d’un titre-service passera de 8,50 à 9 euros au 1er janvier.

Ne soyez toutefois pas trop gourmands dans vos commandes de dernière minute : les chèques commandés seront valables jusque fin avril 2014 (avec toutefois la possibilité d’en demander le remboursement avant l’expiration de la date de validité). "Il est donc conseillé d’acheter un maximum de titres-services avant le 31 décembre en tenant compte toutefois du plafond fiscal de 2.650 euros par contribuable, chèques ALE y compris", explique Steve Cocriamont, chargé d’études chez Ergo.

Sécurisation de l’habitation

Les dépenses destinées à sécuriser votre habitation contre le vol et l’incendie peuvent être mentionnées dans votre déclaration fiscale. Réduction d’impôts : 30 % du montant, avec toutefois un maximum de 750 euros par habitation.

Libéralités

Les dons à une institution reconnue permettent une réduction d’impôts de 45 %. "Chaque don doit toutefois s’élever à minimum 40 euros", précise Steve Cocriamont.

naissance

D’accord, il est sans doute un peu tard pour vous y mettre si vous voulez bénéficier d’une réduction d’impôts pour l’année 2013. Mais une naissance intervenant jusqu’au 1er janvier inclus n’est pas inintéressante sur le plan fiscal. "Pour ce qui est des enfants à charge, c’est la situation au 1er janvier 2014 qui comptera", rappelle Steve Cocriamont. Le coup de pouce fiscal dépendra du nombre d’enfants à charge à cette date.

Pour un premier enfant, le gain d’impôts sera d’environ 400 euros pour les personnes mariées ou cohabitants légaux et de près de 900 euros pour un isolé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be