Le Black Friday ne séduit pas les Belges: plus de la moitié d'entre eux s'en méfient !

Six Belges sur dix ne se sentent pas concernés par les promotions monstres, jugées "trop commerciales".

Le Black Friday ne séduit pas les Belges: plus de la moitié d'entre eux s'en méfient !
©Shutterstock

Le Black Friday est désormais rentré dans les têtes : les remises folles promises sur les sites, dans les catalogues et dans les boutiques ces dernières années ont marqué les esprits. 93 % des Belges connaissent le Black Friday, évalue une enquête menée par iVox pour le compte de 2ememain.be et 68 % son corollaire le Cyber Monday (la réponse des géants en ligne au Vendredi noir organisé dans les boutiques physiques). Ce week-end placé sous les auspices du shopping à tout prix lance officieusement les achats de fin d’année.

Mais est-il vraiment devenu un incontournable dans le chef des Belges ? Il semblerait que non, puisque six Belges sur dix (57,5 %) ne se sentent pas concernés par ces deux événements. Ils estiment que c’est juste une action commerciale. En outre, près de la moitié (47,7 %) est convaincue que durant ces journées, on paie ses achats autant que d’ordinaire.

La méfiance est même de mise, puisque trois quarts des Belges (75,1 %) pensent que les consommateurs sont encouragés à acheter des produits dont ils n’ont pas vraiment besoin. Un sur quatre admet également avoir fait au moins une fois un mauvais achat durant ces journées de promotion. 

Pourtant, le Black Friday attire de nombreux consommateurs. Selon les chiffres cités par la députée Vanessa Matz (CDH), l’an dernier, le nombre de transactions en ligne a augmenté ce jour-là de 25 % par rapport à un vendredi ordinaire… Cette dernière a demandé au gouvernement fédéral d’initier des discussions avec le secteur pour reporter le Black Friday d’une semaine, à l’image de la France où il aura lieu le 4 décembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be