Malgré la crise sanitaire, "the sky is not the limit" pour l'épargnant belge... et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les banques !

Des milliards d’euros ont encore afflué sur les comptes en 2020.

Malgré la crise sanitaire, "the sky is not the limit" pour l'épargnant belge... et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les banques !
©BELGAIMAGE
Pas moins de 15 milliards d’euros supplémentaires ont pris le chemin des bons vieux livrets l’an dernier, soit la hausse la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité