Le Belge est prêt à prendre des risques financiers

40 % des jeunes investisseurs estiment que c’est le moment d’y aller.

Van Hoof Thibaut
Le Belge est prêt à prendre des risques financiers
©AFP
L'histoire nous a montré que les périodes de crise étaient aussi celle où il fallait savoir prendre des risques pour s'enrichir. Mais en choisissant le bon créneau, évidemment. Dites cela à ceux qui ont produit du gel hydroalcoolique et des masques dès mars 2020. Selon la dernière mise à jour du baromètre ING, les Belges seraient d'ailleurs prêts à investir. " Malgré un marché boursier morose, le baromètre ING des investisseurs a atteint 108 points en janvier, après avoir clôturé l'année 2021 à 104 points. Le baromètre se situe donc au-dessus de son niveau neutre de 100 points, ce qui témoigne d'un certain optimisme chez les investisseurs belges, apprend-on. Les attentes relatives...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité