Voyages, achats, médicaments, transport… Le Brexit va changer la donne. Le SPF Économie a rédigé quelque 400 questions et y apporte des réponses concrètes. Questions-réponses.

Puis-je faire des achats hors taxes au Royaume-Uni après le Brexit ?

Rien ne change jusqu’au 31 décembre 2020. Vous ne pouvez donc pas effectuer d’achats hors taxes durant cette période.

Vais-je payer des taxes d’importation sur mes achats effectués en ligne auprès de commerçants britanniques ?

Il y aura une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020. Jusque-là, vous pouvez simplement effectuer des achats (en ligne) au Royaume-Uni sans payer de droits d’importation.

Mes communications téléphoniques vont-elles être plus chères ?

Les lois et réglementations en vigueur sur l’itinérance resteront en tout état de cause en vigueur pendant la période de transition (31 décembre 2020). Au-delà, il n’est pas exclu que des frais de roaming soient réintroduits. Mais cela restera à l'appréciation des différents opérateurs, qui vont négocier avec le Royaume-Uni. Si Orange Belgique, de son côté, communique beaucoup sur le fait que rien ne changera, c'est également le cas poru Proximus. Du moins jusqu'à la fin 2020.

Est-il nécessaire de disposer d’un passeport pour visiter le Royaume-Uni, après le Brexit ?

Pendant la période transitoire (jusqu'au 31 décembre 2020), les règles de l’UE continueront à s’appliquer au Royaume-Uni. Les cartes d’identité nationales des citoyens de l’UE resteront valables comme documents permettant d’entrer ou de sortir du Royaume-Uni. Les citoyens de l’UE pourront également se rendre au Royaume-Uni avec une carte d’identité pendant au moins cinq ans après la fin de la période transitoire. A partir du 1er janvier 2021, un passeport sera toutefois exigé. Le gouvernement britannique a toutefois indiqué son intention de ne pas soumettre les ressortissants de l’Union européenne, Islande, Norvège, Suisse et Liechtenstein à une obligation de visa pour des séjours de moins de 3 mois.

Quel est l’impact du Brexit si vous décidez de vous installer au Royaume-Uni ?

Jusqu’au 31 décembre 2020, vous pouvez vous installer au Royaume-Uni aux conditions prévues par le droit européen. Si vous vous installez au Royaume-Uni avant l’expiration de la période de transition, vous pourrez y demeurer jusqu’au 30 juin 2021 et après cette date si votre demande de "pre-settled status" est acceptée. En d’autres termes, si vous vous êtes installé au Royaume-Uni avant l’expiration de la période de transition mais sans avoir accumulé 5 ans de séjour continu légal, vous serez dans l’obligation de demander le "pre-settled status" pour continuer à résider au Royaume-Uni et ce, d’ici au 30 juin 2021. Ensuite, si vous souhaitez vous installer au Royaume-Uni après l’expiration de la période de transition, vous ne serez plus couvert par l’accord de retrait mais par les accords à venir entre l’UE et le Royaume-Uni en ce qui concerne leurs relations futures. Il n’est pas possible de préciser ce que cela signifie concrètement à ce stade. Les institutions européennes et les autorités belges souhaitent maintenir des liens étroits avec le Royaume-Uni à l’avenir.

Qu’en est-il de mes bagages et marchandises ?

Vos bagages et autres marchandises feront l’objet de contrôles douaniers. Vous ne pourrez pas emporter certaines marchandises dans l’UE, ou seulement en quantités limitées. Cette restriction s’applique par exemple aux produits d’origine animale (comme la viande, le lait, le jambon ou le fromage), aux sommes en liquide de plus de 10 000 euros, à certains biens culturels, à certains végétaux et produits végétaux, ou à certains animaux. Il se peut que des restrictions similaires s’appliquent aux citoyens de l’UE qui se rendent au Royaume-Uni. Si vous transportez des marchandises dans vos bagages ou bagages à main, vous aurez droit à des franchises douanières (ce qui signifie que les marchandises seront exonérées des droits à l’importation et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et, le cas échéant, des droits d’accises).

Quel impact sur la livre ?

Après le Brexit, la livre restera librement échangeable contre d’autres devises telles que l’euro. Le taux de la livre dépend de nombreux facteurs. Les effets du Brexit sur l’économie britannique, par exemple, ont une incidence sur le taux de change, mais il est encore trop tôt pour en mesurer l’impact.