S’il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans sa facture d’énergie, prendre le temps de comparer les offres des différents fournisseurs vous permet cependant d’économiser.

Différents comparateurs existent sur Internet, vous permettant d’introduire vos données et votre consommation pour obtenir instantanément une simulation de facturation chez les différents opérateurs actifs dans votre région. Pour l’exemple, nous avons pris en compte la facture annuelle d’un ménage bruxellois, consommant 3 036 kWh d’électricité et 3 238 kWh de gaz par an.

Premier constat : les prix de l’énergie ont fortement baissé depuis l’an dernier. Alors que la facture annuelle s’élevait encore à plus de 1 080 € pour cette famille ayant opté pour le contrat Easy variable d’Engie, elle ne s’élève (au prix du marché actuel) "plus" qu’à 902,93 € cette année. Une baisse de près de 10 % donc en l’espace d’un an.

De gros écarts de prix

Mais, à y regarder de plus près, ce ménage ne réalise pas la meilleure affaire, malgré la baisse des prix de l’énergie. Son contrat est en effet loin d’être le meilleur du marché, y compris auprès de son propre fournisseur, Engie. Un rapide comparatif permet de s’apercevoir qu’il est très facile de dénicher un tarif plus avantageux, même en restant chez Engie.

Le contrat direct, chez ce même fournisseur, lui coûterait 763,85 €. Une économie de près de 140 € donc, très facilement réalisable mais qui peut être encore maximisée en optant pour le fournisseur le moins cher, Mega, qui propose un tarif de 706,93 €, représentant une économie de près de 200 € (- 22 %), de surcroît pour une énergie 100 % verte. Faire des économies et préserver l’environnement, deux choses qui ne sont pas incompatibles.