Un logiciel salarial intelligent permettrait le paiement quasi instantané des prestations.

Une rémunération journalière ou en temps réel est uniquement possible en s’équipant d’un logiciel salarial intelligent, comme Earnie, indique Prato. Son grand avantage : il tient compte en temps réel de la législation la plus récente, des accords des comités paritaires, des primes et des statuts. Il peut agir immédiatement plutôt que tout traiter en un seul bloc à la fin du mois. "Imaginez que vous travaillez dans l’Horeca de 10 à 14 heures sous un statut de flexijobs. Eh bien, d’un point de vue technologique, il est désormais possible que votre salaire soit déjà versé 30 minutes plus tard" , assure Joris Peumans.

À terme, ce logiciel salarial intelligent répondra à la demande de paiement journalier ainsi qu’à l’augmentation du nombre de flexijobs. "Nous avons démarré nos activités dans le secteur des entreprises de titres-services, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a qu’un seul comité paritaire. Mais nous nous préparons pour le secteur intérimaire et pensons commencer cette année chez quelques clients pilotes. Par ce moteur salarial intelligent, les consultants pourront se contenter de connaissances sociojuridiques moindres et surtout, seront déchargés d’une partie des tâches administratives. Ils pourront ainsi se concentrer sur des conseils de nature stratégique et commerciale, et trouver le bon emploi à un plus grand nombre de personnes." L’entreprise indique que l’utilisation d’un tel logiciel est accessible à tous et permettrait même à quiconque de calculer lui-même son salaire.

"Ce logiciel intelligent est si simple et si transparent que quiconque est en principe capable de calculer lui-même son salaire. C’est aussi le cas de patrons de PME comptant quelques travailleurs : ils pourraient générer eux-mêmes la feuille de paie de leurs collaborateurs tout en étant certains de respecter toutes les normes légales. Un service personnalisé en quelque sorte, qui élimine le maillon intermédiaire et la complexité d’un secrétariat social et apporte aux salariés davantage de transparence quant à leur rémunération" , conclut Joris Peumans.