Argent La loi ne prévoit pas de règle particulière pour l’ouverture d’un compte par un mineur.

L’entrée dans le secondaire est généralement le moment clé pour l’émancipation financière des ados... "Une fois qu’ils fréquentent l’école secondaire, la plupart des jeunes ont de l’argent de poche, mais aussi un compte à vue et une carte de débit", relevait voilà peu la banque Argenta sur base d’une étude indépendante menée en Flandre. Le comportement des francophones ne doit pas être fondamentalement différent.

Toute banque est libre d’accorder une carte bancaire à tout âge. Argenta le propose dès l’âge de 11 ans. C’est 12 ans chez Beobank, Crelan et Belfius Banque, 10 ans chez AXA Banque, KBC-CBC ou encore ING.

C’est même… 6 ans et 10 mois chez BNP Paribas Fortis. La banque est bien entendu dans les clous. "La loi ne prévoit pas de règle particulière pour l’ouverture d’un compte à vue par un mineur", explique à ce sujet Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin, la fédération du secteur bancaire.

Les banques peuvent donc moduler les règles à leur gré, sans pour autant donner carte blanche à leurs jeunes clients. Ils doivent en effet avoir l’aval des parents pour entrer de plain-pied dans le monde bancaire. Mais les règles diffèrent selon les banques. "Entre 12 et 16 ans, les parents doivent être présents dans l’agence lors de l’ouverture d’un compte", note ainsi Inge Everaert, responsable communication chez Beobank, tandis que Lisa Peeters, chez Axa Banque, précise qu’il "n’y a pas d’âge minimum, mais le jeune a besoin de l’approbation d’un représentant légal".

(...)