Le pilote automatique séduit!

Une enquête européenne montre que 2 conducteurs sur 3 sont prêts à l’adopter.

Philippe Van Holle
Le pilote automatique séduit!

Une enquête menée à la demande du site autoscout.be auprès de 8.800 Européens, âgés de 18 à 65 ans, a donné des résultats tout à fait intéressants concernant la voiture du futur.

Les participants provenaient de Belgique, d’Allemagne, de France, d’Italie, des Pays-Bas, d’Autriche et d’Espagne, pays qui représentent, à eux seuls, quelque 68 % de la vente totale d’automobiles en Europe. Voici en gros quelles furent les conclusions.

1. Les conducteurs prévoient (et souhaitent) que leur voiture devienne intelligente à l’image de leur smartphone.

2. Pour 82.1 % des sondés, la voiture devra pouvoir détecter elle-même les dangers et intervenir de manière active et autonome en cas de situations à risque pour les occupants. Le système e-call est ainsi plébiscité. Il s’agit d’ailleurs d’un dispositif qui sera imposé par une réglementation européenne pour les voitures produites dès 2015 et qui implique que le véhicule appelle lui-même un numéro de secours en cas d’accident; la localisation est automatique pour les services d’urgence, lesquels peuvent entrer directement en contact avec les passagers pour connaître l’ampleur des dégâts, la gravité des lésions.

3. Dans le même contexte, 79,6 % des interrogés souhaitent que les voitures de demain soient équipées d’un système de diagnostic et de solutions en cas de problème; 3 personnes sur 4 imaginent également que leurs véhicules pourraient envoyer un rapport d’accident via une boîte noire, directement à la compagnie d’assurance.

4. Pour 77,3 % des gens, l’auto connectée devra comporter une assistance à la conduite et un système d’évitement des embouteillages; 67,9 % souhaitent même disposer d’infos trafic sur leur pare-brise, une option dite d’affichage tête haute qui existe déjà sur des bon nombre de véhicules. Tout cela bien devant les systèmes de divertissement et d’information, l’accès rapide à internet ou aux réseaux sociaux par exemple. L’intérêt pour ces nouvelles fonctions est différent selon les pays. Les Belges figurent parmi les moins enthousiastes : à peine plus de 50 % d’intérêt !

5. Le pilotage automatique n’en est certes qu’à ses balbutiements, mais 64.2 % des gens interrogés l’enclencheraient volontiers ! Notamment dans les embouteillages, mais aussi… pour les longues distances ! De grosses différences sont cependant à noter entre les pays : si les Espagnols et les Autrichiens sont pour, les Français sont globalement contre ! Enfin, deux participants à cette étude sur cinq sont convaincus que la voiture de demain sera totalement différente de ce qu’elle est de nos jours. Et lorsqu’on évoque cette Toyota (notre photo) entièrement recouverte de LED, 42,3 % se disent prêts à accepter un message publicitaire sur leur auto… contre rémunération !

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be