Automobile et orthographe : voici les marques les plus souvent mal écrites

Un site internet britannique a réalisé une étude amusante sur les recherches online. Le but : traquer les marques automobiles les plus souvent mal orthographiées. Parfois, on comprend ; parfois beaucoup moins.

Stéphane Monsin
Automobile et orthographe : voici les marques les plus souvent mal écrites
©Hyundai

C'est une étude qui ne changera pas le monde mais assez amusante que vient de publier le site anglais confused.com. Déjà amusant : le nom du site et l'étude en question vont bien ensemble, puisque "confused" signifie perturbé, désorienté. Cette étude a établi le classement des marques et des modèles dont les noms sont le plus souvent écorchés par les internautes lors de leurs recherches.

Palmarès

Avec en moyenne quelque 2,250 millions d'erreurs par mois, c'est Hyundai qui arrive en tête. Le plus souvent, c'est "Hundai" ou "Hyndai" qui est tapé dans la fenêtre de recherche. Des erreurs pas si étonnantes, car on sait qu'il y a débat rien que sur la façon dont on doit prononcer le nom. D'ailleurs pour info, ce n'est ni "Hyundaille" ni "Hyundet", mais "Hyundet-yi", comme nous l'a un jour confirmé un responsable coréen de la marque. Qu'on se le dise !

Dans le classement de cette recherche mondiale, on constate que la phonétique des différentes langues joue un rôle dans l'erreur. La preuve avec Peugeot qui devient souvent "Peigeot" (5ème place), avec Volkswagen qui devient "Wolksvagen" (2ème place) ou Bentley qui devient "Bently" (8ème place). On comprend aussi les erreurs purement orthographiques, comme Porsche qui perd son S ou son C (2ème place), ou les erreurs de dyslexie, comme Tesla qui devient Telsa (6ème place) et BMW qui devient BWM (21ème place). Mais il y a celles qui nous laissent perplexes.

Comment Toyota devient Totota, comment Volvo devient Volva ou Volvi, comment Ford devient Fird ou… dford ? Là, c'est nous qui sommes "confused". En regardant l’emplacement des lettres sur les claviers, on peut penser qu’il ne s’agit sans doute que de fautes de frappe…

En tout cas, ce n'est manifestement pas si facile d'écrire correctement une marque automobile, puisque dans son communiqué, dans la colonne citant en principe les marques correctement orthographiées, on lit à la 7ème ligne… MercedeZ. On n'est pas sorti de l'auberge !

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be