Tesla "forcé" de désactiver toutes ses voitures en Russie ?

Sous la pression occidentale et conformément aux sanctions économiques prises à l’encontre de la Russie, de nombreuses entreprises et constructeurs automobiles ont déjà cessé leurs activités dans le pays. Ce n’est pas le cas de Tesla. Son PDG a été apostrophé à ce sujet sur Twitter par des utilisateurs le sommant de "déconnecter" ses voitures.

Stéphane Monsin
Tesla "forcé" de désactiver toutes ses voitures en Russie ?
©Tesla

À défaut d’attaquer physiquement la Russie, le monde occidental a préféré taper là où ça fait mal : le portefeuille. BP, Shell, CMA CGM, Coca-Cola, Mc Donald’s, Ikea, et la majorité des constructeurs automobiles ont déjà stoppé leurs activités voire quitté le pays. Et ce n’est sans doute qu’un début.

Tesla n’a pour l’heure pas encore dévoilé ses intentions mais plusieurs internautes ont interpellé son PDG Elon Musk sur Twitter – le moyen de communication favori du milliardaire - pour le sommer de "déconnecter" purement et simplement toutes les Tesla circulant en Russie. Une mesure drastique qui semble difficile à imaginer, et qui priverait des milliers de Russes de leur voiture à un moment où leur économie vient d’atteindre un niveau historiquement bas. Si l’homme d’affaires n’a pas encore réagi, Tesla a déjà apporté son soutien au peuple ukrainien en rendant ses superchargeurs proches de la frontière ukrainienne gratuits pour tous, en Pologne et en Moldavie notamment.

Désactiver Starlink

Il y a quelques jours, il lui avait déjà été demandé de déconnecter ses satellites Starlink, pour les empêcher d’émettre vers la Russie. Une option à laquelle il s’est refusé de se soumettre, pour ne pas pénaliser les clients qui se retrouveraient sans connexion internet.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be