Cadillac, Corvette et même Hummer pourraient revenir en Europe

Selon plusieurs sources, General Motors préparerait son retour en Europe, avec des modèles exclusivement électriques. Nouvelle étape en vue dans la relation amour-haine entre le groupe américain et le Vieux continent ?

Nicolas Morlet
Cadillac, Corvette et même Hummer pourraient revenir en Europe
©Cadillac

C'est la transition vers la mobilité électrique qui pourrait faire revenir les marques chez nous. Un temps symboles de la grandeur et de la décadence de l'automobile américaine, Cadillac, Corvette et Hummer prennent aujourd'hui le train de l'électrification : Cadillac avec son original SUV Lyriq, Corvette avec la nouvelle C8, et Hummer, revenu d'entre les morts sous la forme d'un – énorme, on ne se refait pas – pick-up carburant exclusivement aux électrons.

Une électrification que la maison-mère General Motors voit comme une opportunité de faire un retour fracassant sur le marché européen, où les moteurs à pétrole n'auront plus droit de cité dès le milieu de la prochaine décennie. Interrogée sur ce retour lors d'une conférence à Los Angeles, Mary Bara, la PDG du groupe, n'aurait d'ailleurs pas éludé la question, se disant "l'attendre avec impatience".

Chez Cadillac en particulier, le vice-président des ventes en Amérique du Nord, Mahmoud Samara, a d'ailleurs été chargé en novembre dernier de préparer la relance des ventes en Europe. "L'Europe est le second plus grand marché électrique du monde. Il s'agit donc d'une opportunité importante, car GM est sur le point de déployer sa gamme de VE et ses services connectés […]"avait-il alors déclaré.

Cadillac, Corvette et même Hummer pourraient revenir en Europe
©General Motors

Un retour sous quel format ?

Dans les faits, Cadillac et Corvette ont toujours un siège européen à Zurich, en Suisse. Les deux marques sont toujours officiellement importées au compte-goutte et avec une gamme réduite au SUV XT4 pour la première, à la Corvette C8 pour la seconde. Mais le réseau de concessionnaires est famélique (il n’existe plus qu’un revendeur en Belgique), ce qui constituera sans doute l’un des plus grands challenges dans la reconquête européenne.

General Motors a longtemps été un acteur de poids sur le marché européen grâce à ses marques Opel et Vauxhall. Deux marques que le géant américain a revendues à Stellantis en 2017, cessant dès lors la quasi-totalité de ses activités, après avoir déjà retiré Chevrolet dès 2013.

Notons encore que le GMC Hummer, s’il venait à arriver en Europe, serait confronté à un problème de législation. Il serait en effet nécessaire de posséder le permis poids-lourds pour le conduire, l’engin pesant la bagatelle de… 4,1 tonnes !

Cadillac, Corvette et même Hummer pourraient revenir en Europe
©General Motors

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be