Moins de 30% de voitures neuves électriques en 2035 : la Belgique à la traine

Selon une étude de site confused, la Belgique ne sera que le 16ème marché le plus électrifié d’Europe en 2035. Une position peu glorieuse, alors qu’interviendra l’interdiction de vente des moteurs thermiques cette année-là.

Nicolas Morlet
Moins de 30% de voitures neuves électriques en 2035 : la Belgique à la traine
©Renault (Illustration)

Selon cette étude se basant sur les données de l’Agence européenne de l’environnement et celles d’Eurostat, les voitures purement électriques ne devraient compter que pour 27,84% des immatriculations de voitures neuves en 2035, année où interviendra l’interdiction de vente de voitures neuves thermique décidée par l’Europe. Un chiffre qui place notre royaume devant l’Italie (21,16%) ou l’Espagne (14,98%), mais très loin des leaders en la matière.

Sans surprise, les Pays-Bas et la Norvège partagent la première place, avec un taux de véhicules électriques approchant les 100% (99,9%) pour les immatriculations de véhicules neufs. La Suède complète le podium avec 80,35%.

Notons tout de même que la crise énergétique et les prix élevés des carburants actuellement ont donné un coup de boost à l’intérêt des consommateurs pour les véhicules électriques, et pourraient donc gonfler sensiblement les prévisions. De même, la suppression des avantages fiscaux pour les véhicules de société non-électriques dès 2026 devraient peser dans la balance.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be