Le Mondial de l’Auto peine à remplir ses halls

Dans un peu plus d’un mois s’ouvrira le Mondial de l’Automobile de Paris. Un salon qui marque le retour de l’automobile à la Porte de Versailles, après l’édition 2020 annulée pour les raisons que nous connaissons. Pourtant, malgré une jolie fréquentation en 2018, de nombreuses marques n’ont toujours pas confirmé leur présence.

Nicolas Morlet
Le Mondial de l’Auto peine à remplir ses halls
©Creative Commons

Paris oblige, on pourrait se dire que toutes les marques françaises feront le déplacement. Et pourtant, Citroën n’a pas encore renvoyé son carton d’invitation, au contraire de Peugeot, Renault, DS et Alpine. Ces derniers y dévoileront le crossover 408 pour le premier, 6 Premières mondiales pour le second, la DS9 restylée pour le troisième, et un concept-car inédit pour le quatrième. Côté supercars, Hopium sera de la partie, au contraire de Bugatti.

Rares nouveautés

Dacia présentera l'ensemble de sa gamme dotée de la nouvelle identité visuelle, tandis que Jeep fera prendre son premier bain de foule à son nouveau modèle compact, l'Avenger. Mercedes devrait être de la partie avec son EQE SUV. Quelques « nouvelles têtes » feront aussi leur apparition tels que Great Wall Motors avec sa gamme Ora, Fisker avec son SUV électrique, BYD, qui s'apprête à envahir l'Europe ou encore Microlino, dont la citadine est enfin commercialisée. Voilà ce qui est confirmé à l'heure actuelle.

Peu d’étrangers

Il est donc inquiétant de constater que la liste de constructeurs ayant renoncé à leur présence s’allonge jours après jours, à moins de 40 jours de l’ouverture des portes. Aucun membre du groupe Volkswagen (VW, Seat, Skoda, Cupra, Audi, Porsche, Lamborghini), pas plus que du groupe BMW (BMW, Mini, Rolls-Royce), ni même Opel. Ford ou Volvo, dont l’absence aux salons automobiles est la nouvelle politique, ne seront pas de la partie, pas plus que Land Rover, Jaguar ou Aston Martin.

Côté italien, il ne faut pas compter sur Abarth, Fiat, Alfa Romeo ou Maserati, alors que ces deux dernières lancent des produits particulièrement importants pour leur survie : les SUV Tonale et Grecale. Rien de plus côté japonais : Toyota, Honda, Lexus ayant officiellement jeté l'éponge, tout comme le groupe coréen Hyundai-Kia.

Bref, ce Mondial de l'Automobile risque fort de ne jamais avoir aussi mal porté son nom. Et pourrait sonner le glas des salons automobiles historiques, après le flop de Munich 2021, et le Salon de Genève qui semble voué à ne pas se relever de la pandémie. Avec Bruxelles pour exception...

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be