La Suisse envisage de restreindre l’usage des voitures électriques en cas de pénurie d’électricité

La crise énergétique que nous traversons n’a pas fini de faire des vagues. La Suisse, très dépendante de ses voisins énergétiquement, a dévoilé un plan d’urgence en quatre phases si l’électricité venait à manquer cet hiver. Un plan qui prévoit notamment des restrictions de circulation pour les voitures électriques.

Nicolas Morlet
Voiture électrique en cours de chargement
Les voitures électriques seront-elles interdites à la circulation en Suisse cet hiver ? ©Renault (Illustration)

Alors que la première vague hivernale touche l’Europe, le Conseil fédéral helvétique vient de présenter un plan d’urgence en quatre paliers pour se prémunir d’éventuelles pénuries d’électricité cet hiver.

Les premiers paliers concerneraient une économie drastique de l’usage électrique, avec notamment la suppression de tout éclairage non-indispensable, voire la fermeture d’établissement trop gourmands en énergie.

Seulement pour les trajets indispensables

Ce n’est que si ces mesures ne s’avéraient pas suffisantes que la troisième phase serait atteinte. Celle-ci prévoit notamment que l’utilisation des voitures électriques serait restreinte "aux trajets absolument nécessaires, pour l’exercice d’une profession, pour faire des achats et pour se rendre chez le médecin, à des manifestations religieuses ou à des audiences de tribunaux, p. ex".

Voilà qui va apporter du grain à moudre aux sceptiques face à l’électrification à marche forcée de la mobilité, et de l’automobile en particulier. D’autant que si la crise énergétique venait à perdurer ou à s’intensifier, nul doute que d’autres pays pourraient prendre des mesures similaires.

Précisons encore que la Suisse, non-membre de l’Union européenne, n’est donc pas concernée par l’interdiction de vente des voitures à moteurs thermiques en 2035.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be