BMW a une solution simplissime pour réduire l’impact écologique de l’automobile

Face à la recherche de croissance effrénée de l’industrie automobile, l’idée de Monika Dernai, responsable du développement durable chez BMW, pourrait permettre de réduire significativement l’impact de l’automobile sur l’environnement. Et elle est simple comme bonjour…

Nicolas Morlet
Restoration work for customers in the BMW Classic workshop.
Garder nos voitures plus longtemps en les mettant régulièrement à jour, la solution pour réduire l'impact environnemental? ©This image is copyright free for editorial use. (c) BMW AG

Ces dernières années, peu de voix dissonantes face à l’électrification massive du parc automobile se font entendre. Le service marketing de la plupart des marques nous vend l’idée que la voiture électrique sauvera la planète des griffes du réchauffement climatique, la voiture en question fût-elle un SUV de presque 3 tonnes.

Dans une interview à nos confrères britanniques d’AutoExpress, Monika Dernai a évoqué une autre piste rapide, facile et peu onéreuse à mettre en œuvre : conserver nos voitures plus longtemps ! Une solution logique, lorsqu’on connait l’impact environnemental de la production de voitures neuves.

Coût environnemental de la voiture électrique : les batteries des gros SUV amorties après 100.000 kilomètres

Mais pour que le véhicule conserve son attrait, et que le client ne ressente pas le besoin d’en changer tous les deux, trois ou quatre ans comme c’est souvent le cas, elle promeut une solution où la voiture serait "upgradée" au cours de sa vie.

Comment ? "En développant de nouveaux ensembles de compétences sur le marché des pièces de rechange, et concevoir des voitures de sorte que, par exemple, le siège puisse être retiré et qu'un nouveau siège puisse être installé". Un système qui permettrait alors de prolonger la durée de vie de la voiture auprès du même propriétaire, ou de la revendre en véhicule "reconditionné" d’occasion.

Une "économie circulaire" où le constructeur pourrait trouver son compte, puisque cela permettrait d’amener du travail aux ateliers et concessions, qui s’attendent à une fréquentation en baisse avec la généralisation des moteurs électriques.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be