Nouveau déboire pour Elon Musk, à nouveau devant la justice californienne

Ce mardi 17 janvier s’ouvrira à San Francisco le procès d’Elon Musk. L’homme à la tête de Tesla est accusé d’avoir manipulé les marchés boursiers à l’été 2018.

Nicolas Morlet
FILE - Tesla and SpaceX Chief Executive Officer Elon Musk speaks at the SATELLITE Conference and Exhibition on March 9, 2020, in Washington. Lawyers for Tesla shareholders suing Musk over a misleading tweet are urging a federal judge to reject the billionaire's request to move an upcoming trial to Texas from California. (AP Photo/Susan Walsh, File)
Elon Musk, le tonitruant patron de Tesla et SpaceX. ©Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

En aout 2018, Elon Musk annonce via un son moyen de communication favori, Twitter, avoir les fonds suffisants pour retirer Tesla de la bourse. S’en sont alors suivi quelques jours intenses pour l’action de la marque. C’est ce que reproche le régulateur au milliardaire américain : "Avoir manipulé le prix du titre de Tesla afin de complètement ruiner les investisseurs". Une plainte avait été officiellement déposée à son encontre le 10 aout 2018.

Si la tenue d’un procès a pris si longtemps, près de 4 ans et demi, c’est que les avocats du patron d’entreprise craignaient qu’il n’ait pas droit à un procès équitable et impartial en Californie. Ils souhaitaient que l’affaire soit transférée au Texas, où la société a officiellement implanté son siège. Une requête rejetée par le juge Edward Chen, ouvrant ainsi la voie au procès à San Francisco.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be