"Ensemble, les voitures et utilitaires légers sont responsables de 15% des émissions de dioxyde de carbone et la source la plus importante (26%) d’oxyde d’azote toxique qui cause des maladies chroniques, écourtent la vie de 54.000 Européens chaque année et coûte plus de 200 milliards d’euros par an en importations de pétrole". C’est sur ces données que se base le consortium pour réclamer à l’Europe un objectif de "0 g/km pour tous les constructeurs", sans toutefois en préciser la source ni les rentrées (juteuses) générées par la commercialisation de produits pétroliers.

Les entreprises, parmi lesquelles un grand nombre sont des acteurs impliqués dans la mobilité électrique, notamment par la fourniture de solutions de charge (Allego, Avere, Chargepoint, EVBox, Fastned, Greenway…), rappellent également que les constructeurs mettent aujourd’hui les bouchées double pour accélérer le développement des voitures électriques, qui représentent aujourd’hui moins de 10% des immatriculations en Europe.