Esthétiquement, cette BMW pourrait s’apparenter à une Série 4 GranCoupé, dont elle reprend l’imposante calandre avant, remaniée dans le cas présent pour s’adapter à la motorisation électrique. L’i4 adopte une ligne basse et un profil élégant et élancé, dictés par l’aérodynamisme. L’allure générale est en tout cas très BMW, et nettement moins torturée que le SUV iX, l’autre arme de conquête sur laquelle misera d’ici la fin de l’année la marque bavaroise.

© BMW
Commercialisée "au cours de l’année 2021", la BMW i4 sera d’emblée proposée en plusieurs déclinaisons, dont une M Performance. Cette dernière offrira 390 kW (530ch) probablement fournis par deux moteurs qui en feront une quatre roues motrices. L’autonomie de la version la plus économe en électricité est quant à elle annoncée à près de 600 kilomètres par charge (590 km WLTP).

L’habitacle, la fiche technique complète et le prix seront officialisées au moment de la commercialisation.

© BMW