Toyota intensifie la politique d’internationalisation de ses modèles en lançant pour la première fois le Highlander en Europe. Poussé par le succès du Rav4, le constructeur a en effet décidé de lui donner un grand frère tout droit venu… d’Amérique du Nord ! Pas de gourmand V8 à l’horizon toutefois, mais bien une efficiente motorisation hybride dont Toyota a le secret.

Après la berline Camry, c’est donc un second modèle longtemps réservé au marché nord-américain qui s’apprête à arpenter les routes européennes : l’Highlander. Ce SUV de taille respectable à nos yeux d’européens (4,95 m) figure parmi les meilleures ventes de Toyota aux Etats-Unis. Et qui dit voiture américaine, dit habitabilité généreuse. L’Highlander ne déroge pas à la règle puisqu’il est capable d’emmener 7 passagers ou 658 à 1.909 litres de bagages. Et le constructeur le promet, les places de la troisième rangée sont exploitables par des adultes, l’accessibilité étant facilitée par une banquette coulissante au second rang.

© Toyota

Qui dit voiture américaine dit aussi équipement ultra-complet. Et là encore, l’Highlander confirme la règle avec des raffinements comme les sièges ventilés, le rétroviseur central commutable en écran pour la caméra arrière ou encore un système multimédia connecté avec chargeur sans fil pour smartphone.

Sur le plan technique, l’Highlander est animé par une motorisation hybride qui associe un moteur 2.5l essence à une unité électrique pour délivrer une puissance totale de 244 chevaux. La consommation moyenne est annoncée à 6,6 l/100km, soit 146 gr/km selon le nouveau cycle d’homologation WLTP.

© Toyota