Vous aurez bien sûr compris qu’il s’agit du Royaume-Uni. Le gouvernement prévoit en effet d’autoriser les voitures autonomes de niveau 3 (sur 5) à circuler sur les autoroutes. Ce niveau d’autonomie autorise le conducteur à lâcher complètement les mains du volant pour laisser la voiture se gérer seule. Mais pas question toutefois de piquer un roupillon sur la route : le conducteur doit être en mesure de reprendre les commandes dès que la voiture lui-demande, par exemple en cas de météo défavorable ou d’absence de marquage au sol.

Pour l’heure le DFT (Department for Transport) autorisera de tels systèmes sur autoroute, mais uniquement jusqu’à à une vitesse maximale de 60 km/h, dans les bouchons donc. Le conducteur sera alors autorisé à lâcher complètement le volant et à passer à une autre occupation.

Dans l’Union Européenne, le dispositif reste pour l’heure interdit