Cette Huracan STO s’inspire donc des modèles de compétition des championnats Super Trofeo et GT3, et en reprennent donc plusieurs éléments de style. C’est le cas de l’imposant aileron arrière réglable, des ailes spécifiques plus musclées, du capot ajouré de larges ouïes d’aération à la base du pare-brise, sans oublier la prise d’air sur le toit.

© Lamborghini
Cette dernière apporte du refroidissement supplémentaire au V10 5.2l de 640 chevaux. Une puissance identique à celle d’une Huracan classique, sauf que cette Huracan STO a fait l’objet d’un allègement poussé, à 1.443 kg. Pour cela, elle ne conserve que les roues arrière motrices (et devient donc propulsion), et fait appel à de nombreux éléments en fibre de carbone pour la carrosserie et de jantes en magnésium. L’habitacle renonce également à son système multimédia, et ce sont au final quelque 43 kilos qui sont gagnées par rapport à une Huracan "normale".

Ajoutez à cela un châssis affiné, dont la réponse à l’accélérateur et la direction ont été rendus encore plus directs, et une boîte de vitesses aux passages de rapports réduits, et vous obtenez une voiture résolument plus bestiale. Pour preuve, le 0 à 100 km/h est expédié en 3 secondes, et la vitesse de pointe culmine à 310 km/h.

© Lamborghini