Cette nouvelle C3, Citroën la destine à l’Inde, marché émergeant où le constructeur vient de faire son entrée, et à l’Amérique du Sud où il veut renforcer sa présence. Avec 4 millions de voitures vendues chaque année d’ici 2025, l’Inde est en passe de devenir le troisième marché automobile au monde. Citroën veut sa part du gâteau et a commencé à y commercialiser ses produits depuis le début de l’année avec la C5 Aircross. Intégrant les connaissances sociétales, culturelles et les besoins du pays, la C3 sera produite sur place, à Chennai. Elle s’adressera à de nouveaux consommateurs trentenaires, issus de la classe moyenne émergeante, ayant un revenu confortable.

© Citroën

Tout-chemin de poche

En Inde, le réseau routier (le second plus important du monde) est composé de 5,5 millions de kilomètres de route. Pour autant, 40% des voies sont dépourvues de revêtement. Il n’est donc pas très étonnant que la nouvelle C3 adopte une garde au sol surélevée et une carrosserie permettant d’affronter les mauvais revêtements. Quant à son format compact, moins de 4 m de long, il lui permet d’éviter les taxes, déterminées par la longueur du véhicule dans le pays. Pour autant, elle est conçue pour accueillir 5 adultes et dispose d’un système multimédia moderne.

© Citroën

3 véhicules en 3 ans

Cette nouvelle C3 est le premier modèle du programme « C Cubed » présenté en 2019, une famille qui prévoit le lancement de trois véhicules à vocation internationale d’ici 2024. Elle sera également produite dans l’usine brésilienne de Porto Real, et commercialisée en Amérique du Sud, région où Citroën est présent depuis les années 60 avec un certain succès.