Attendue initialement le 30 juin prochain, c’est finalement avec un peu d’avance que la nouvelle Citroën C4 se laisse admirer. Pour renouer avec le succès sur ce segment crucial, la marque française mise sur ses fondamentaux : un design original et un confort au-dessus du lot ; auquel elle ajoute une motorisation bien dans la tendance.

Citroën semble apprécier jouer avec son passé ces derniers temps. Après avoir ressorti les noms Mehari et Ami pour ses voiturettes électriques, et avoir émancipé DS en marque à part entière, le constructeur souligne l’inspiration d’un autre modèle emblématique qui a guidé les designers pour cette nouvelle C4 : la GS, qui célèbre cette année son 50ème anniversaire. Avec cette dernière, la nouvelle C4 partage une silhouette assez effilée et un pavillon plongeant qui lui procure une certaine stature. Codes actuels obligent, la nouveauté souligne toute ça de quelques atours piqués aux SUV : passages de roues marqués, protections de bas de caisse et garde au sol rehaussée. Un mélange des genres qui donne toutefois un résultat assez homogène sans tomber dans les travers de design du « SUV-Coupé ». On s’étonne en revanche que l’intérieur tranche aussi nettement avec l’extérieur par sa présentation très conventionnelle, où le ressenti technologique est assuré par le tableau de bord digital.

© Citroën

Confortable et silencieuse

Les détails techniques ne seront dévoilés que lors de la présentation officielle de l’auto le 30 juin prochain, mais l’on sait déjà que la Citroën C4 adoptera les suspensions à butées hydrauliques progressives déjà vues sur le C5 Aircross, assurant une douceur incomparable dans le toucher de route. Une solution qui s’inscrit dans le programme Advanced Comfort dans lequel Citroën intègre également le silence de la version électrique ë-C4. Car si des motorisations essence et diesel sont bel et bien prévues, c’est bien de l’électricité que Citroën a fait son fer de lance pour cette nouvelle génération. Reste à en connaitre les prix.