En 2020, Car-Pass a enregistré 8,2 millions de relevés kilométriques dans les services d’après-vente, une baisse de 14,5% par rapport à 2019 qui se justifie par la crise sanitaire qu’il n’est plus besoin de préciser. Toutefois, en termes de documents Car-Pass émis, indispensables à la vente d’un véhicule d’occasion, la baisse est nettement plus contenue : 3,6% seulement. Cela traduit la reprise très nette du marché de la seconde main en seconde partie d’année.

Les véhicules importés plus concernés par la fraude

Pour la première fois en 2020, Car-Pass a reçu les relevés kilométriques étrangers issus des fichiers de données centraux des constructeurs automobiles, ce qui a permis de mieux détecter la fraude relative aux véhicules importés. Au total, sur l’ensemble de l’année, 1 716 cas de fraude au compteur kilométrique ont été identifiés dont 605 sur des véhicules importés. Une proportion élevée donc, également caractérisée par des écarts kilométriques plus élevés : 100.000 km en moyenne sur les véhicules étrangers contre 55.000 « seulement » sur les voitures belges.

500.000 km de moins !

Ainsi, dans le Top 10 des plus grands différentiels entre kilométrage au compteur et kilométrage réel, les trois premiers concernent des véhicules importés. La palme revient à une Golf de 2003 affichant 163.574 km alors qu’elle en avait en réalité 657.493. Soit une différence de 493.919 km !