L’étude menée par la branche de recherche automobile de l’université de Duisburg, en Allemagne s’est penchée sur les résultats financiers des grands groupes automobiles au cours du premier semestre de cette année 2020. Ces chiffres corrélés au nombre de véhicules vendus ont permis d’établir le bénéfice ou la perte réalisé sur chaque exemplaire. Ces chiffres n’illustrent nullement la situation financière des constructeurs sur le long terme, mais uniquement la manière dont ils ont, ou non, été impactés par les diverses mesures gouvernementales (fermetures d’usine et de concessions principalement).

© Porsche

Ceux qui rient…

En tête du classement des marques ayant dégagé le plus de profit se trouve Porsche, avec une moyenne de quelque 9.853 € de bénéfice par voiture vendue. La marque de luxe devance le constructeur de voitures électriques Tesla qui, notamment grâce à son système de livraison sans contact, a pu traverser le creux de la vague de manière assez sereine, et dégager 2.890€ de bénéfice par véhicule. Loin derrière, on trouve la troisième place surprise de General Motors, qui connait de beaux succès en Chine et dont la vente d’Opel à PSA tire toujours la trésorerie vers le haut. Le groupe américain a ainsi engrangé 780€ par véhicule. Viennent ensuite Skoda (748€), le groupe français PSA (Peugeot-Citroën-DS-Opel) avec 707€ de profit et Toyota, 533€.

… et ceux qui pleurent

© Bentley

A l’opposé, Bentley semble avoir subi de plein fouet la crise, avec une perte nette de 19.800€ par voiture vendue ! A sa décharge, le constructeur est en phase de transition, avec l’arrivée des nouveaux Bentayga et Flying Spur. Cette perte vertigineuse ne peut être compensées par les bons chiffres de Porsche et Skoda et tire l’ensemble des chiffres du Groupe Volkswagen vers le bas (415€ de perte en moyenne), d’autant que les marques Seat (-1.376€), Audi (-559€) et même Volkswagen en elle-même (- 313€) sont également dans le rouge. Les autres premiums ne font guère mieux : BMW a perdu 1.135€ par voiture vendue, Mercedes 599€ et Volvo 343€. Ford complète le classement des constructeurs dont le premier semestre est à oublier, avec -1.088€ par véhicule.

© D.R.