Il est étonnant de constater que Cupra a droit à son modèle électrique avant Seat, qui en est privé depuis la disparition de l’anecdotique Mii. D’autant que cette Born n’est autre que le dérivé de série du concept El-Born présenté au Salon de Genève 2019 sous le logo Seat.

Depuis le concept, le style s’est affiné et affirmé, notamment pour faire place à une face avant résolument incisive, avec ce regard perçant et ce large sourire formé par la lame dans le bouclier. L’arrière n’est pas en reste, et l’on retrouve la signature des derniers produits Cupra/Seat, avec des blocs optiques reliés entre eux par un bandeau lumineux sur toute la largeur du hayon. Le pare-chocs se muscle lui-aussi en intégrant notamment un diffuseur. Toutefois, la forme générale et le profil assez massifs ne laisse que peu de doute du modèle duquel est dérivé cette Born : la Volkswagen ID.4. Mais là encore, les traits ont été dynamisés par l’ajout de nouveaux bas de caisse plus enveloppants et des jantes inédites de couleur bronze chère à Cupra.

© Cupra

Sport recyclé

L’habitacle n’est pas en reste, avec des sièges baquets qui peuvent être recouverts de revêtement Seaqual produit partiellement à partir de plastique recyclé. Evidemment l’ensemble des commandes se font tactiles, principalement via l’écran de 12 pouces positionné bien en évidence au centre du tableau de bord, ou par les quelques touches sensitives disséminées ça-et-là. Face au conducteur, un second écran de 5,3’’ regroupe l’instrumentation. Et l’habitacle, toujours très généreux en espace, peut être baigné de lumière par le large toit panoramique.

© Cupra

Plus dynamique

C’est évidemment en termes de tempérament que l’Espagnole devra se distinguer de sa cousine. Cupra promet une conduite engageant par un châssis retravaillé, une suspension plus ferme qui réduit la garde au sol de 2 cm, un ESP retravaillé et un sélectionneur de modes de conduite (Dynamic Chassis Control, DCC) fourni de série. Le tout, assuré par des freins de dimensions plus généreuses pour calmer les ardeurs. Tout cela devrait rendre la Born plus stimulante à conduire, surtout dans sa version la plus puissante, qui peut atteindre 170 kW (231 ch) en optant pour le pack e-Boost, d’autant que l’équilibre des masses entre l’avant et l’arrière s’annonce parfait (50:50).

© Cupra

540 km

Deux autres variantes plus sages de 110kW/150ch et 150kW/204ch complètent l’offre. La première propose une petite batterie de 45 kWh pour une autonomie WLTP de 340 km, tandis que la seconde est couplée à un accu de 58 kWh pour rouler 420 km. La version e-Boost citée ci-dessus laisse quant à elle le choix entre cette même batterie, ou une de plus grande capacité (77 kWh) portant l’autonomie à 540 km. La gamme de prix sera commercialisée un peu plus tard, avant une arrivée en concessions prévue cet automne.