C’est une belle histoire, celle d’un créateur de génie : Mate Rimac, qui, en 2009, lance une start-up (l’entreprise, basée à Zagreb, compte aujourd’hui pas moins de 1 300 employés, dont 1 100 ingénieurs) avec le but avoué de créer la voiture électrique - une hypercar – la plus puissante du monde. 
Vous l’avez sous les yeux, c’est la Rimac (prononcez Rimatz) Nevara ! Elle est désormais prête pour la commercialisation. Nous avons pu découvrir en live, ce jeudi, à l’Autoworld de Bruxelles, un des rares exemplaires de préproduction. Et c’est vrai qu’elle a des caractéristiques assez exceptionnelles, dans sa recherche de performances mais aussi de perfection.
© PVHO

L'équivalent de 1914 chevaux

Jugez plutôt ! Elle développe… 1,4 MW de puissance, autrement dit l’équivalent de 1 914 ch pour un couple absolument phénoménal de 2 360 Nm, les connaisseurs apprécieront, sachant, en guise de comparaison, que la voiture basique de monsieur-tout-le-monde atteint entre 120 et 200 Nm de couple. 
Cette Nevara, qui propose 6 modes de conduite, dont un typé circuit, peut atteindre la vitesse de 412 km/h après être montée de 0 à 100 en 1,97 seconde. Plus significatif encore, elle passe de 0 à 300 km/h en 9,3 secondes.

Construite à 150 exemplaires, tous personnalisés, La Rimac Nevara est évidemment une voiture hautement exclusive, dont le prix tutoie lui aussi les sommets puisqu’il faudra débourser quelque 2 millions d’euros (hors taxe) pour s’octroyer ce bijou.Pour D’Ieteren, qui distribue déjà d’autres marques très exclusives, comme Porsche, Bentley, Lamborghini et Bugatti, Rimac se profile comme un label représentant non seulement le luxe mais aussi l’avenir électrique au plus haut niveau, ce qui place plus que jamais l‘importateur au centre du paysage belge de la mobilité.
© PVHO