La décision a été actée cet été par la Commission européenne : la fin de la vente des voitures à moteurs thermiques pour 2035. À cette échéance-là, plus aucun véhicule diesel, essence ou même hybride ne pourra ainsi être vendu en Europe. Seuls les véhicules électriques seront autorisés à la vente. D’ici là, les constructeurs vont devoir s’adapter et ils sont déjà nombreux à avoir annoncé la date de fin de production de leurs propres modèles thermiques.

Sauver les V12

Certains semblent toutefois un peu moins pressés que d’autres de tourner la page. C’est notamment le cas des spécialistes de voitures sportives équipés de fabuleux moteurs V8, V10 ou V12 qui vont devoir investir de façon importante et rapide dans l’électrique. Roberto Cingolani, le ministre italien de l’écologie semble d’ailleurs vouloir aider Ferrari et Lamborghini en demandant une exemption auprès de l’Europe.

Faible production ?

Arguer de la faible production de Ferrari et Lamborghini semblera toutefois compliqué car ces deux constructeurs écoulent tout de même respectivement 9.000 et 7.500 exemplaires annuellement. Il serait donc étonnant que l’Europe accède à cette requête. Mais Roberto Cingolani qui était encore récemment membre non-exécutif du conseil d’administration de Ferrari aura au moins essayé.