EMP, qui signifie ElectroMobility Poland, est une société créée en 2016 par quatre entreprises énergétiques polonaises. Elle s’est désormais donnée pour mission d’électrifier la mobilité polonaise avec un produit conçu et construit localement. Le but est de proposer des véhicules « adaptés aux besoins des Polonais, tant en termes de prix, d'équipement et de paramètres, constituant une alternative attractive aux véhicules actuellement sélectionnés dans notre pays » détaille le site Internet. Le constructeur ne cache pas ses grandes ambitions : « Il est difficile d'imaginer la France sans Renault, l'Italie sans Fiat ou l'Allemagne sans Volkswagen. Il n'y a aucune raison pour que la Pologne et notre marque automobile nationale ne soient pas pensées de la même manière à l'avenir ».

© Izera

La Pologne d’abord

C’est donc à son marché natal que s’adressera en priorité le SUV révélé à l’état de concept par le nouveau constructeur. Celui-ci devrait être produit dans le pays dès 2023 et sera ensuite rapidement rejoint – si tout se déroule comme prévu – par une berline compacte. L’une et l’autre devraient être vendues sous la marque commerciale Izera. Les deux modèles affichent un style assez séduisant, et pour cause : ils sont l’œuvre de Torino Design, studio italien connu pour ses collaborations avec BMW ou encore McLaren par le passé. La fiche technique n’a rien de transcendant, mais promet 400 km d’autonomie par charge et une comptabilité avec la charge rapide (sans en préciser la puissance). Comme le rappelle encore le manifeste de la marque : « Les voitures électriques Izera ne sont pas censées être des produits de luxe, mais des véhicules que les Polonais peuvent se permettre ». Aucune fourchette de prix n’a cependant été avancée.

© Izera