En 2020, la moyenne des rejets de CO2 des voitures neuves immatriculées en Belgique s’élevait à 107,9 gr/km. Une baisse significative de près de 11% par rapport à la moyenne de 121,2 gr/km de 2019 ; et un retour à des valeurs inférieures à celles de 2017, précédent record minimal avec 115,8 gr/km.

Mais ces chiffres impressionnent surtout lorsqu’on les compare à ceux de l’année 1995 : la moyenne était alors de 186 gr/km ! En un quart de siècle, ces rejets ont donc été réduits de 42%. Et les autres rejets (particules fines, Nox, etc.) sans doute encore bien plus.

Cette baisse est évidemment à mettre au crédit de la multiplication de l’offre, mais aussi de la demande, pour les voitures électriques ou, à tout le moins, électrifiées. Sur les douze derniers mois, la part de marché des voitures 100% électriques a plus que doublé par rapport à l’année précédente, passant de 1,6 à 3,5%. Dans le même temps, les voitures hybrides (simples ou rechargeables) est passée de 4,7 à 10,9% !

Ce sont les sociétés qui ont le plus largement plébiscité ces motorisations, probablement motivées (en partie du moins) par les avantages fiscaux qu’elles procurent, à tel point qu’une voiture de société sur 5 est désormais électrifiée.