400 chevaux, quatre roues motrices, boîte automatique à 7 rapports, carrosseries 4 ou 5 portes : la nouvelle Audi RS3 partage nombre de ses caractéristiques avec celle que nous connaissions jusqu’alors. Et surtout, elle conserve son moteur 5 cylindres, architecture unique dans l’automobile, qui prend une saveur d’autant plus particulière maintenant que la concurrence est passée au quatre cylindres suralimenté.

Mais la nouvelle mouture y ajoute un mode de conduite spécifique pour apporter plus de sensations de conduite. Et surtout, elle dispose désormais d’un vecteur de couple plutôt qu’un classique différentiel à glissement limité pour augmenter son efficacité. Un dispositif qui permet également de disposer du Torque Rear, spécialement étudié pour…le drift !

© Audi
Les performances sont évidemment à la hauteur du blason RS : 3,8 secondes suffisent à accrocher les 100 km/h et la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h, voire 290 km/h avec le pack RS Dynamic, qui ajoute également les freins en carbone-céramique. Le tout souligné d’une bande son qui peut être amplifiée par un échappement sport RS.

Quant à la présentation, elle est sportive et musclé, avec notamment de nouveaux phares LED qui affichent des animations spécifiques. Et à bord, outre les nombreuses touches de rouge… ou de vert, cette RS3 reçoit "des affichages de bord dignes d’une voiture de course".

Les nouveaux modèles RS 3 arriveront chez les concessionnaires à la fin du mois d'octobre. Les prix de la RS 3 Sportback démarrent à 61.900 €, tandis que la RS 3 Berline est affichée à partir de 63.300 €.

© Audi