L’eDeliver3 combine les atouts des deux modèles Maxus déjà sur le marché : une motorisation électrique comme l’EV80 et la modernité du Deliver9. L’eDeliver3 affiche une vraie personnalité, sans faute de goût : le fourgon se remarque dans le trafic grâce à ses phares qui semblent dessiner un large sourire sur la face avant, mais sans chercher à trop en faire. Constat identique dans l’habitacle, avec un tableau de bord moderne et bien dessiné malgré quelques petits défauts comme l’absence de boîte à gants fermée. L’écran central propose une connectivité avec les smartphones et le paramétrage de nombreuses fonctions du véhicule, mais il est dépourvu de système de navigation, même en option. Et il ne fournit pas non plus d’indications intéressantes concernant l’utilisation électrique. Pour connaître l’autonomie, par exemple, il faut se référer au petit écran face au conducteur et "zapper" entre les différents menus, comme on le ferait dans une camionnette "traditionnelle".

© D.R.

Agile et efficient

Le "petit" Chinois est proposé en deux longueurs d’empattement, offrant des volumes de 4,8 ou 6,3 m3, et 1.020 kg de charge utile. L’espace est donc vaste et accessible via les portes battantes arrière et une porte latérale coulissante côté droit de série. Sous le capot, on trouve un moteur de 90 kW (122 ch) dont l’instantanéité des réactions propre au moteur électrique permet de s’insérer facilement dans le trafic, et de s’aventurer bien au-delà des centres urbains. C’est toutefois en ville qu’il sort son meilleur argument. Malgré les 5,15 m de notre fourgon d’essai en configuration longue, sa maniabilité est exemplaire grâce à un rayon de braquage particulièrement réduit : 6,53 m. Parfait pour les manœuvres !

© D.R.
Deux batteries sont proposées : 35 kWh pour 158 km d’autonomie ou 53 kWh et jusqu’à 240 km. Des autonomies qui pourront être optimisées grâce à la récupération d’énergie variable selon 3 niveaux, permettant notamment de se passer pédale de freins en ville. Tout cela est très efficace, à condition de jongler entre les niveaux via un bouton situé près du genou du conducteur.

© D.R.

VERDICT

Avec l’eDeliver3, Maxus propose une alternative intéressante sur le marché naissant des fourgons électriques. Mais il aurait mérité quelques attentions supplémentaires à l’ergonomie et à la qualité intérieure. Parmi ses arguments, on peut pointer une consommation assez faible, puisque nous avons relevé 15,7 kWh de moyenne lors de notre essai, permettant alors en théorie de surpasser largement l’autonomie officielle. Son prix (31.990€ HTVA en 35 kWh ou 35.990€ en 53 kWh) et son équipement fourni parlent aussi en sa faveur.

Ses bons côtés

- Son look moderne et distinctif
- Sa consommation énergétique et son autonomie réelle
- Les différents modes de régénération très efficaces

Maxus eDeliver3

Longueur : 4,56/5,15 m
Largeur : 1,78 m
Hauteur : 1,86 m
Volume utile : 4,8/6,3 m³
Poids : 1.445 à 1.640
Consommation moyenne : 24,4 à 25,3 kWh/100km
Puissance : 122 ch
Couple : 255 Nm
Vitesse max : 120 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : n.c.
Autonomie (WLTP) : 158 à 240 km
Prix de base : 38.707€ TVAC

© D.R.