C’est une Renault, qui a débarqué à Bruxelles avec non pas une mais deux premières mondiales.

On ne vous fait pas languir plus longtemps. L’hybride rechargeable la moins chère du Salon de Bruxelles, c’est la Renault Captur E-TECH Plug-in 160 ch. C’est notre excellent confrère Jean-François Christiaens qui nous a filé le tuyau. Ce Captur s’affiche, dans sa version la plus simple (Intens), à 32 575 € (pour 35 575 € dans la version de luxe Initiale Paris).

La voiture est puissante (160 ch) et, surtout, grâce à sa batterie de 9,8 kWh, elle procure une autonomie, en full électrique, de 45 km.

Voilà qui est idéal pour ceux qui habitent en ville ou, tout au moins, pas trop loin de la ville. À noter que si vous pouvez éventuellement recharger sur votre lieu de travail, vous disposez de 90 km de rayon d’action sans émission ! Quand on sait que 80 % des automobilistes belges font moins de 50 km par jour, on se dit que, avec cette voiture, on peut vraiment rouler vert pendant toute la semaine de travail et disposer quand même d’une voiture qui, le week-end (ou en vacances) permet de parcourir de plus longues distances sans qu’on soit préoccupé par l’éventualité peu réjouissante de tomber en panne sèche.

Une Clio hybride aussi

À noter que l’autre première mondiale de Renault au Heysel est la petite Clio désormais elle aussi disponible en hybride (mais pas rechargeable celle-là). C’est la Clio E-Tech de 140 ch, qui, selon les données du constructeur, permettrait d’effectuer jusqu’à 80 % du temps de roulage en ville en électrique. La technologie, selon la firme au losange, est directement dérivée de celle appliquée en Formule 1. On rappellera que d’ici à 2022, le groupe ambitionne une électrification massive de sa gamme avec, 8 modèles 100 % électriques et 12 modèles électrifiés (hybrides et hybrides rechargeables).